La population générale

Comprendre pourquoi certaines personnes sont atteintes et d’autres non peut nous aider à trouver de nouvelles façons d’éviter la maladie, de la détecter le plus tôt possible et d’améliorer les possibilités de traitement.

Pour découvrir quel changement à l’intérieur des cellules ou des tissus d’un patient a provoqué le développement d’un cancer, du diabète ou de la maladie de Parkinson par exemple, les chercheurs ont besoin d’avoir accès à la fois aux échantillons biologiques provenant de patients, mais aussi à ceux des personnes ne souffrant pas de la maladie en question afin de pouvoir établir des comparaisons. Pour répondre à ce besoin, nous prélevons des échantillons biologiques provenant de volontaires en bonne santé, dits “échantillons témoins”.

Une ressource pour la recherche

Avec le soutien du Dr Marc Keipes du Gesondheetszentrum centre de santé à la ZithaKlinik, nous recueillons actuellement des échantillons de sang de personnes en bonne santé utilisés en tant qu’échantillons témoins pour plusieurs de nos études sur une maladie donnée. Nous avons jusqu’à présent plus de 80 000 échantillons dans nos installations de stockage émanant de participants recrutés par le Gesondheetszentrum. Cela représente une grande partie de notre collecte totale d’échantillons, ce qui n’est pas étonnant, car statistiquement, les chercheurs ont généralement besoin de 4 échantillons témoins pour chaque échantillon provenant de personnes malades.

Tenir la population à l’oeil

Les volontaires en bonne santé sont également appelés à participer à des études d’observation conçues pour receuillir des données représentatives sur la santé de la population nationale, sur base desquelles les autorités publiques adoptent des stratégies de prévention axées sur les besoins mêmes de ses citoyens. Crée en 2007 sous l’égide du gouvernement luxembourgeois, l’étude ORISCAV avait pour objectif de surveiller le coeur de 1 432 volontaires âgés entre 25 et 80 ans. Les résultats obtenus étaient alarmants. Les chercheurs ont découvert que plus de 80% de la population souffre d’au moins un facteur de risque cardio-vasculaire. La seconde vague de l’étude est actuellement en cours. En tant que la biobanque du Luxembourg, nous supportons le coordinateur du projet (le LIH) en recueillant, traitant et stockant les échantillons de sang et d’urine prélevés sur les volontaires.

Se concentrer sur les maladies

À l’avenir, nous prévoyons de lancer quelques autres collectes d’échantillons de personnes en bonne santé. L’une de ces collectes concerne les échantillons de selles, qui sont de plus en plus importants dans le domaine de la recherche sur le microbiome. Ce type de recherche analyse le lien entre les bactéries présentes sur et dans le corps (par exemple dans le tube digestif), et des maladies telles que le cancer, le diabète et même la maladie de Parkinson. Nous sommes convaincus que l’étude du microbiome est un domaine de recherche très prometteur. À travers cette nouvelle collecte auprès de la population, l’objectif est de devenir l’une des premières biobanques rassemblant une vaste collection d’échantillons de selles préparés spécifiquement pour la recherche sur le microbiome.

Participez !

De nombreuses études de recherche médicale comparent des personnes malades et celles en bonne santé dans le but de rassembler davantage de données concernant la maladie. Pour répondre à ce besoin, nous prélevons des échantillons biologiques provenant de donneurs volontaires en bonne santé. Ces derniers pourront être utilisés comme «témoins » dans un programme de recherche spécifique à une maladie.

Si vous êtes en bonne santé, vous avez plusieurs possibilités de participer à nos programmes de recherche :

  • Ÿ Vous pouvez participer en tant que personne témoin à l’étude NCER-PD sur la maladie de Parkinson
  • Ÿ Vous pouvez participer à la collecte MICROBIOME (link to new page)
  • Ÿ Vous pouvez donner un échantillon de sang lorsque vous visitez le ZithaGesondheetsZentrum de la ZithaKlinik, mené Dr Marc Keipes.  Ces échantillons seront utilisés en tant qu’échantillons témoins dans nos projets de recherche sur le cancer ou dans nos projets de recherche pré-analytique.