Le diabète

La prévalence du diabète a augmenté de façon exponentielle au cours des dix dernières années et la maladie est en train de devenir un problème mondial. Selon les estimations actuelles, 4,5 % de la population du Luxembourg âgée de 20 à 79 ans souffre de diabète.

icone-diabetes1 adultes sur 12 dans le monde souffre de diabète

Malheureusement, ce nombre devrait encore augmenter. En effet, les experts internationaux en matière de diabète prédisent que, d’ici 2035, 592 millions de personnes vivront avec le diabète si aucun changement radical ne survient. Ce chiffre constitue 10 % de la population mondiale. Le diabète est un véritable fardeau quotidien pour les patients qui doivent scrupuleusement surveiller leur régime alimentaire, mesurer leur taux de sucre dans le sang et s’administrer des injections d’insuline. La maladie peut également entraîner de graves complications, affectant les yeux, le cœur, les reins et les pieds. On estime qu’elle provoque 11 % des décès en Europe. En outre, le nombre croissant de patients signifie que le diabète devient un fardeau de plus en plus important pour les systèmes de santé. Par exemple, en Allemagne, environ 10 % de toutes les dépenses de santé concernent les soins et les traitements de la maladie.

Découvrir les causes fondamentales

Il existe trois formes de diabète :

  1. le diabète de type I, qui est dû à la défaillance du pancréas dans la production d’insuline;
  2. le diabète de type II, où les cellules du patient ont cessé de répondre correctement à l’insuline;
  3. le diabète chez les femmes enceintes, appelé diabète gestationnel.

Même s’il est évident que la prédisposition génétique et les facteurs environnementaux jouent un rôle important dans le développement du diabète, un grand nombre des mécanismes à la base de son développement demeurent encore inconnus. Pour mieux comprendre la maladie et identifier de nouvelles approches thérapeutiques et diagnostiques, nous soutenons actuellement plusieurs projets de recherche en matière de diabète.

Étudier le rôle des bactéries

En 2016, l’un des premiers projets initiés par le Personalised Medicine Consortium a fait une percée dans la recherche sur le diabète. 60 donneurs avaient été recrutés pour cette étude, y compris des famille ayant des antécédents familiaux de diabète de type I, par le biais du Dr de Beaufort (CHL/LCSB) et du Centre d’Investigation épidémiologique et clinique du LIH. C’est en analysant les échantillons de selles recueillis et traités par la biobanque que les chercheurs du LCSB ont découvert des différentes notables dans le comportement des bactéries intestinales chez des personnes en bonne santé et diabétiques.

Un second projet à long terme est en cours. Ici, les scientifiques tentent de comprendre l’infuence des populations bactériennes chez les nouveaux-nés sur l’apparition du diabète des années plus tard en documentant le développement et l’évolution des bactéries depuis la naissance. La biobanque se chargera de traiter les échantillons de selles prélevés sur des nouveaux-nés en bonne santé et d’autres exposés à un risque élevé de contracter le diabète à l’âge adulte suite à des facteurs révélateurs tels que le sous-poids à la naissance.

Identifier de nouveaux objectifs thérapeutiques

Dans le cadre d’une autre collaboration avec l’Université Otto von Guericke de Magdebourg en Allemagne et le LCSB, nous recueillons, traitons et stockons des tissus graisseux et des échantillons de globules blancs purifiés. Ces derniers proviennent de patients présentant des risques multiples de développer une maladie cardiaque, d’avoir un accident vasculaire cérébral ou un diabète. Cette étude vise à déterminer comment un programme de perte de poids induite par un changement de mode de vie peut affecter un type spécifique de molécules dans les cellules, appelées microARN, dans le but d’identifier de nouveaux objectifs thérapeutiques.

Participez!

Actuellement, nos ne recrutons pas de participants pour nos projets de recherche sur le diabète. Si vous désirez être informés sur la participation à des futurs projets sur le diabète, abonnez-vous simplement à notre newsletter.